En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
-
-
Le burn-out créatif chez les Designers, une bataille pas si inédite

Le burn-out créatif chez les Designers, une bataille pas si inédite

Dans cet article, nous vous partageons les pistes pour briser la glace et les tabous sur ce phénomène souvent méconnu ou mal interprété.  

burnout créatif designers

L’organisation de notre société et le modèle économique de la plupart des entreprises poussent les employés à la productivité, imposant de nombreuses contraintes (temps limités, exigences de qualité, budget restreint, etc.). Nous avons tous été influencés par le mythe du rêve américain, valorisant le travail obstiné et la persévérance comme recette magique pour réussir. Bien que les mentalités évoluent de plus en plus ces dernières années, certaines entreprises de l’innovation omettent le bien-être au travail. Il est alors difficile de confronter créativité et productivité. Cela semble être un vrai challenge pour nos créatifs. Qu’en est-il des designers ? Comment rester créatif et inspiré face à ces contraintes de productivité ? 

Pourquoi ne pas chercher à en savoir plus sur le “burn-out créatif”. Qu’est-ce que cela signifie réellement ? Qu’en pensent les designers ? Et quels sont les signes à connaître pour déceler ou prévenir ce mal-être chez vos collègues ou vous-même ? Le burn-out créatif est trop souvent considéré comme un aveu de faiblesse, hors ce n’est pas le cas, alors parlons-en ! 

Le burna..quoi?

Le mot “burn-out” est un terme du langage courant, utilisé parfois à tort et à travers, malgré une définition pas toujours bien comprise. Cet anglicisme est traduit en français comme « syndrome d’épuisement professionnel”, décrit comme un état de fatigue physique et émotionnelle, de grande détresse, lié au travail. 

L’exploitation excessive de ses ressources personnelles peut conduire au burn-out, même lorsque l’on aime son travail.

Alors le burn-out “créatif” qu’est ce que cela signifie ?

C’est ce sentiment d’épuisement professionnel, avec les mêmes caractéristiques que l’on associe à un burn-out au sens large, mais il est associé au secteur artistique et à toutes les caractéristiques que l’on peut lui affilier. Cela se traduit souvent par une forme de charge mentale qui pousse une personne créative à perdre confiance en elle et en ses compétences.  

Une personne dont le métier dépend forcément de cette capacité créative et où l’objectif quotidien est de trouver des nouvelles idées innovantes, admettre que l’on ne se sent plus créatif peut paraître impossible voir insurmontable. 

Vous pensiez que la créativité qui disparait était un mythe, et pourtant, vous avez peut-être déjà face à cette panne d’inspiration, cette lassitude, un sentiment de vide difficile à qualifier.  Nathalie Sejean, Audio & Visual storyteller, écrit dans un de ces articles “ (…) peut-être qu’un jour vous vous êtes réveillé pour réaliser que vous aviez perdu le chemin vers votre créativité. Personne n’a jamais mentionné que c’était une possibilité et pourtant vous étiez là, vous sentant au sec à l’intérieur, avec un nœud dans le ventre, et craignant que quelqu’un se rende compte que vous n’étiez plus créatif.

De plus, pour un créatif, la frontière entre métier et passion est parfois presque invisible. Par conséquent, cette créativité est donc une composante constante dans la vie. Cet épuisement n’est pas juste l’histoire d’une entreprise ou d’un métier, mais bien l’histoire d’une personne. De plus, chacun est différent, il existe de nombreux signes pour détecter un burn-out, et la liste peut être longue. Par exemple, en 2015, Ben Fanning, spécialiste du burn-out  définissait 20 signes d’alerte d’un futur burn-out pour le Business Insider (https://www.businessinsider.fr/uk/20-ways-to-avoid-getting-burned-out-at-work-2015-9).

Le processus de guérison peut être long, cependant, nous nous sommes penchés sur les solutions possibles pour prévenir ou encore se remettre d’un burn-out créatif. Quelles sont les solutions éventuelles pour les personnes créatives et leur entourages, autant sur le plan professionnel que personnel ? 

Les solutions

Exprimez-vous

Le burn-out créatif est souvent accompagné d’un déni de la situation dans laquelle on se trouve. Nombreux sont les designers à penser “Après tout, les burnouts sont pour les gens coincés dans un travail de bureau, pas pour nous, pas pour les esprits créatifs, pas pour moi !”

Quel que soit son degré, il est synonyme de souffrance. Verbaliser votre ressenti va vous aider à déclencher le processus de guérison. Que ce soit avec vos collègues, vos responsables professionnels ou vos proches, parler vous aidera à ne plus être seul face aux symptômes et à faire prendre conscience à votre entourage de votre mal-être, souvent invisible pour eux. Ainsi, vous pourrez solliciter de l’aide !

Prenez du recul

C’est le moment d’accepter ce qui vous arrive et de faire un bilan sur votre situation pour aller de l’avant. Il est préférable de vous extraire de l’environnement qui vous handicap. Prendre du recul peut se faire pas à pas.  Pour cela, vous pouvez commencer par faire une liste de vos centres d’intérêts et l’agrémenter au fil du temps. Il peut aussi être bénéfique de lister toutes les choses qui vous frustrent au quotidien pour les mettre de côté et alléger votre quotidien. C’est peut-être le bon moment pour expérimenter d’autres choses, cela va pimenter votre quotidien et ouvrir des portes inexplorées. 

Faites des pauses, donnez-vous du temps

L’un des premiers symptômes du burn-out créatif est la démotivation. Faire une pause peut paraître improductif, seulement, avant d’en arriver à l’épuisement ultime, ce break sera bénéfique. Quelques jours de congés, un WE prolongé, RTT ou encore congé sans solde, peuvent être salutaires. Et aussi respirez, sortez et divertissez-vous ! Passez du temps avec votre famille et vos amis pour recharger vos batteries. Concentrez-vous sur les choses qui vous procurent de la joie. Cela vous permettra de vous sentir mieux et de prendre du recul sur votre situation. Prendre ces moments de pause ne veut pas dire ne rien faire. Il ne s’agit pas d’abandonner mais bien d’être plus flexible !

Changez de supports et de sujets

Sortir de cette zone de confort qui finalement n’est plus si confortable est important. Il est plus facile de changer de support créatif lorsqu’on travaille sur plusieurs projets en même temps. C’est un moment opportun pour s’ouvrir à d’autres opportunités. 

Si votre situation professionnelle ne vous le permet pas, c’est le moment de s’essayer à d’autres loisirs dans votre vie privée : s’essayer à un (nouvel) instrument de musique, se lancer avec des supports que ce soit manuel ou digital, il en existe en multitude : travail du bois, peinture, sculpture, vidéos, podcast, etc.

Adaptez votre lieu de travail et restez en cohérence avec vos valeurs, c’est donner du sens au travail

Un burnout créatif peut aussi être l’occasion de changer notre modèle de pensée. Pourquoi ne pas créer un système de travail adapté à sa propre situation? Dans le but de se créer un environnement de travail plus pérenne et durable. Le formalisme empêche la créativité. C’est pourquoi vous devez parfois adapter votre environnement à votre travail et non l’inverse, car vous risquez de vous oublier. 

Repenser votre/vos espaces de travail

À la ville ou à la campagne, à la maison ou au bureau, en open spaces ou en espace isolés… il s’agit là de trouver le bon équilibre, entre temps de travail collaboratif, réunion et production individuelle, en fonction de vos besoins personnels et professionnels. Il en va de même concernant le nombre d’heures travaillées, combien de pauses s’octroyer et comment répartir les tâches à réaliser dans le temps. Il s’agit là d’agir en cohérence avec ses valeurs. Les codes professionnels peuvent être rigides. Alors parfois, il faut faire preuve de transparence et s’exprimer  pour laisser aussi la place à l’ouverture d’esprit. 

Et pour finir, acceptez d’être aidé !

Dans la vie courante, quand on fait face à un problème, la première chose à faire c’est de chercher une solution. Parfois l’orgueil, la peur du jugement ou le refus d’acceptation de la situation nous empêche de se tourner vers les autres pour trouver la bonne solution.

Alors, si vous êtes dans cette situation, acceptez ce qui vous arrive et parlez-en, vous n’en serez que plus fort face aux multiples soutiens possibles. Et au contraire, si vous êtes témoins de cette situation, sachez que le sentiment d’appartenance peut aider l’autre.

Par ailleurs, être aidé ne veut pas forcément dire “se faire assister” ou s’épandre sur ses problèmes chez un spécialiste (même si c’est aussi une solution !). Il existe beaucoup de méthodes diverses pour avancer et se sentir mieux : le sport, la méditation, la sophrologie, le changement d’alimentation, l’art-thérapie, un programme avec un coach de vie ou de travail… ou encore la réalisation d’un bilan de compétences auprès d’organisme certifiés.

Donc si vous vous reconnaissez dans cet article, nous espérons alors, avec beaucoup de bienveillance, que ce que nous vous partageons vous donnera les clés pour aller de l’avant. Il faudra noter qu’ici nous exposons des éléments pour permettre à chacun d’aborder “le burn-out créatif” liés au bien-être au travail, et nous tenons à souligner que nous ne sommes pas des professionnels de la santé mentale. 

Pour conclure, le burn-out créatif est trop souvent considéré comme un aveu de faiblesse, hors ce n’est pas le cas. Aborder ce sujet dans votre entourage ou votre entreprise, c’est un premier pas pour libérer les personnes créatives qui en sont victimes et les aider à retrouver le chemin de la créativité !

Vous avez envie d’échanger sur ce sujet, n’hésitez pas à commenter cet article ! 😉

Retrouvez une fois par mois du contenu unique sur le digital ! 

Passé au crible par nos experts, vous accéderez aux dernières nouveautés UX/UI, Marketing et Tech. Pour recevoir la prochaine newsletter, inscrivez-vous en complétant le formulaire ci-dessous.

Vous avez une idée, Appstud vous aide à la développer !

Product thinking • Design • Développement • Acquisition • Evolution de produits
Écrit par
UX Designer • Author

Ces articles pourraient également vous intéresser

Vous avez constaté une perdition des données utilisateurs sur vos campagnes Facebook ? Découvrez quels impacts iOS 14.5 a sur vos campagnes Facebook.
10
iOS 15, nouvelle mise à jour annoncée par Apple en juin au Worldwide Developers Conference, promet de grandes améliorations et nouveautés.
128
6 plateformes indispensables que vous devez connaître quand vous commencez votre business. Nous vous donnons le meilleur pour débuter !
261