En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Quel est le rapport entre une application mobile et un serveur ?

Quel est le rapport entre une application mobile et un serveur ?

Examinons les faits.

L’utilisateur se rend sur un site web de E-Commerce et sauvegarde des produits dans son panier un samedi soir à 23.42 depuis son PC de bureau. En se réveillant le matin, son téléphone à côté de son lit, il souhaite valider son achat (la nuit porte conseil). Il lance l’application et retrouve les informations de son compte et ses produits en panier. Il y a donc un serveur qui a enregistré ces informations.

La disponibilité d’un service dépend de celle d’un serveur. Bien souvent fonctionnel 24h/24, et 7 jours sur 7, cette machine représente des coûts mensuel de maintenance. Cela fait partie des contraintes du développement pour les applications destinées aux terminaux nomades.

Le coût du serveur pour une application mobile

De quoi se compose généralement un serveur d’exploitation

Il est constitué d’un ordinateur (ou d’un ensemble d’ordinateurs) faisant tourner à la fois différents services :

  • Une base de connaissances qui va contenir l’ensemble des informations qui peuvent être utiles à tout moment aux utilisateurs de l’application.
  • Un logiciel serveur qui se charge justement de recevoir les demandes émanant des mobiles, de récupérer les éléments depuis la base et de les mettre en forme pour les envoyer en réponse à l’application. La mitigation des attaques DDOS est appliquée au niveau de l’opérateur de transit ; en cœur de réseau. Ne pas entrer dans ces explications hasardeuses.

Comme pour un site Internet classique, il est accessible par une URL et selon un protocole défini à l’avance.

Les progrès ont permis de réduire la puissance de calcul demandée aux serveurs. Mettons à part par exemple le traitement graphique ou vidéo effectué par son intermédiaire, car beaucoup trop lourd pour le smartphone lui-même.

Il ne s’agit pas comme pour un site web classique d’effectuer la mise en forme finale destinée à l’utilisateur. Il s’agit simplement de mettre à disposition, sous la forme la plus économique en quantité, l’information brute dont l’application peut avoir besoin. La partie gestion de données peut tout à fait être gérée par une autre machine que la partie serveur d’informations elle-même. L’essentiel est que l’application puisse trouver sa réponse à l’adresse habituelle.

New call-to-action

Une charge financière faible et évoluant avec le projet

Suivant les cas, ce système sera hébergé dans un des grands data-centres connus sur le marché ou bien directement disponibles dans vos locaux. La première solution offre la flexibilité et l’absence de réelle contrainte physique, moyennant un loyer mensuel en chute continue à puissance égale. Au fur et à mesure de l’augmentation de la popularité de l’application il suffit de demander une montée en gamme de la puissance dudit serveur à l’hébergeur.

Le loyer augmentera certes, mais seulement en contrepartie de l‘utilisation réelle de l’application. Les systèmes d’exploitation sont tout à fait conçus pour absorber sans problème ce type d’évolutions.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer à la page suivante :

Besoin de nos services ?