En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Blog
  • Boostez la valorisation de votre start-up avec une application mobile

Boostez la valorisation de votre start-up avec une application mobile

0%
Temps de lecture : 5 minutes

RocketStartUp

La valorisation d’une société revient à prédire son futur

Valoriser une société vise à « condenser » dans un unique chiffre ses perspectives futures de génération de profit.

Il s’agit d’un passage obligé dans le cadre :

  • d’une cession : combien pourrait-être rachetée votre société ?
  • d’une levée de fonds : quel pourcentage de votre société sera détenu par l’investisseur à la suite d’une levée de fonds ?

Le futur d’une société « traditionnelle » est plus prévisible que celui d’une start-up…

Les perspectives de croissance d’une société « traditionnelle » (hors croissance externe) sont généralement « limitées » (jusqu’à 20% / an pour les sociétés à plus forte croissance), ce pour 2 principales raisons :

  • elles évoluent dans un marché à maturité (donc avec une croissance faible)
  • elles ont déjà une certaine taille (pas évident de doubler de taille chaque année, à l’infini…)

Ces sociétés ont également atteint leur rentabilité normative. Leurs charges (frais de structure, force commerciale…) sont notamment dimensionnées pour répondre à leur activité.

Autrement dit, à court – moyen terme (quelques années), ces sociétés auront un visage similaire à celui d’aujourd’hui, modulo une croissance de leurs résultats de quelques pourcentages par an.

En revanche, une start-up vise une croissance exponentielle pour atteindre un chiffre d’affaires conséquent à moyen terme.

Et sa rentabilité actuelle, bien souvent négative (puisqu’elle a des charges et ne réalise pas ou peu de chiffre d’affaires), n’est pas représentative de la rentabilité normative attendue. Sinon il est conseillé de ne pas poursuivre ! ?

… ce qui implique des méthodologies de valorisation différentes

Dans le cadre d’une société traditionnelle, les méthodologies de valorisation les plus couramment utilisées reposent le plus souvent sur l’analyse des métriques financières actuelles / dans un futur proche (année N ou N+1) :  chiffre d’affaires, EBIT / marge opérationnelle, résultat net.

Au vue du paragraphe précédent, vous comprendrez donc que ces méthodologies ne peuvent pas fonctionner pour une start-up puisque celle-ci est très loin de son état normatif (ou de celui visé).

Afin donc de se rassurer sur la valeur future de votre société, et sur l’intérêt d’y investir, l’investisseur va donc étudier les éléments suivants : marché, management, modèle (produit / modèle économique). Je ne m’étendrai pas sur ces éléments qui sont bien détaillés sur le net.  

L’importance d’autres métriques dans la valorisation d’une start-up

Mais l’investisseur va aussi prendre le temps d’analyser d’autres métriques afin de se forger un avis sur les tendances d’évolution de votre start-up :

La vélocité d’acquisition des utilisateurs :

  • Combien d’utilisateurs avez-vous acquis ? Et sur quelle période ?
  • Votre croissance connait-elle une forte accélération, laissant présager une accélération exponentielle de vos utilisateurs et donc de vos revenus potentiels ? Ce que les VC appellent le « Hockey Stick » (« cross de hockey »)

La rétention de vos utilisateurs / récurrence d’utilisation de votre produit :

  • Parvenez-vous à conserver votre base d’utilisateurs ?
  • Vos utilisateurs actifs utilisent-ils régulièrement votre produit ?

La scalabilité de votre produit

  • Quel sera le coût d’évolution de votre produit pour accueillir la croissance prévue ?

 L’application mobile permet de maximiser ces métriques, et par conséquent, la valorisation de la start-up dans le cadre d’une levée de fonds. 

 

Une application mobile reste le moyen le plus performant pour se propager rapidement.

L’application mobile reste à ce jour le canal le plus rapide pour atteindre vos utilisateurs, et développer votre concept.

La radio a mis 38 ans pour atteindre 50 millions de foyers. La télévision, 13 ans. Le web, 4 ans. Facebook, 3 ans via le web. Le jeu Angry Birds, 35 jours seulement !

Des exemples plus récents démontrent la capacité d’atteinte de son public incroyable offerte par le Mobile :

  • Super Mario Run a été téléchargé à 2,85 millions d’exemplaires pendant son premier jour de disponibilité
  • Pokemon Go a atteint plusieurs centaines de millions de téléchargement en quelques mois seulement

J’entends déjà au fond de la salle « Oui, mais je n’ai pas la force de Angry Birds, Pokemon Go ou Mario Run ! »

ChallengeAccepted

La récurrence d’utilisation est forte sur Mobile.

En 2016, 86% du temps passé sur le Web Mobile est généré par les applications.

Un mobinaute moyen n’utilise que quelques apps. Facebook, Youtube, Snapchat, Instagram, etc… Il reste néanmoins 40% de places à prendre !

millen_cat_time_spent_4-e1449071742554

Source : comScore

Être sur le téléphone d’un utilisateur et par déclinaison, dans sa poche, est un privilège. Il pourra se connecter à votre produit avec un effort très limité, et en toute circonstance (au travail, en déplacement…).

Et par ce biais, vous pourrez « réactiver » cet utilisateur de différentes manières (notifications push ou E-Mails pour les leviers les plus classiques).

Un utilisateur mobile est donc captif… mais extrêmement exigeant. Sur le mobile, les chances de perdre un utilisateur après une installation sont grandes (proposition de valeur trop faible, application trop lourde, lente ou buggée). La désinstallation d’une app est rarement accompagnée d’une réinstallation.

198430

Source : www.eMarketer.com

D’après le graphique précédent, après avoir été téléchargée, votre app a entre 25 et 30% de chance de rester sur le téléphone de l’utilisateur après le premier jour.

Tout l’enjeu du mobile est donc de conserver cet utilisateur en lui amenant une proposition de valeur assez forte et une expérience adéquate pour qu’il ait envie de réutiliser votre produit.

 Un produit mobile présente une forte scalabilité native.

Ce n’est probablement pas la KPI à laquelle vous vous attacherez le plus au cours du lancement de votre start-up, mais penser scalabilité dès les premières lignes du développement de votre produit vous évitera de nombreux écueils lors de son lancement et de sa croissance.

Un exemple simple :

Lorsque 1 000 utilisateurs se connectent sur votre site web sans rien faire ensuite, votre serveur reçoit et envoie 1 000 requêtes. Ce qui peut rapidement augmenter vos coûts.

Lorsque 1 000 utilisateurs ouvrent votre application mobile sans rien faire ensuite, votre serveur ne reçoit aucune requête. *

*A condition que votre app ne charge aucun contenu externe au lancement. 

Au-delà de l’aspect valorisation en introduction, vous comprendrez dès lors que l’objet de cet article est de démontrer comment une application mobile peut vous aider à atteindre votre cible de manière accélérée, et pouvoir la conserver active.

En revanche, se ruer sur le développement d’une application mobile sans avoir au préalable validé certaines hypothèses basiques (sur vos utilisateurs, la façon de les atteindre, de les fidéliser…) n’est pas non plus la solution.

Ces éléments sont trop souvent oubliés par les start-ups qui se bornent à vouloir réaliser dès le lancement, le produit « parfait » incluant le maximum de fonctionnalités, en un temps record, au prix le plus bas. 

Sources :

https://www.appstud.com/maximiser-lutilisation-votre-de-app/

https://www.appstud.com/7-erreurs-a-eviter-pour-reussir-son-application-mobile-2/

http://fr.slideshare.net/BorisGolden/anatomy-of-seed-startup

https://www.geckoboard.com/blog/ultimate-startup-metrics-guide-5-kpis-vcs-recommend/#.WJ2Wd_nhCUk

http://www.journaldugeek.com/2016/12/17/super-mario-run-casse-la-baraque-sur-lapp-store/

http://www.smartinsights.com/mobile-marketing/mobile-marketing-analytics/mobile-marketing-statistics/

Written by
Tech Enthusiast • Entrepreneur • Maker • Blogger
Laisser un commentaire