En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Comment s’y prendre pour rentabiliser une application mobile ?

Comment s’y prendre pour rentabiliser une application mobile ?

Aujourd’hui, la course au développement des applications mobiles est lancée, de sorte qu’en moins de dix ans, on compte plus de 90 milliards de téléchargements. Il s’est créé une véritable émulation dans ce secteur et bon nombre souhaitent créer ou posséder leur propre application mobile.

Cependant, la créer est une chose, mais la rentabiliser en est une autre. En effet, la moitié des applications présentes sur les différents stores n’ont presque jamais été téléchargées. Si vous vous contentez de publier votre application sur un store sans rien faire de plus, elle risque probablement de tomber dans l’oubli.

Pour monétiser le coût moyen de la création d’une application mobile, il existe trois méthodes pratiques utilisées par les développeurs à succès.

Comment monétiser une application mobile ?

Faire vendre son application

Lorsque l’on propose un produit ou un service dans un marché, la première question que l’on se pose est celle-ci : « comment va-t-on la vendre ? »

Le principe est le même avec une application mobile : pour la monétiser, c’est-à-dire s’assurer qu’elle fait le plus possible de téléchargements et qu’elle soit utilisée, il faut la vendre comme n’importe quel produit/service.

Si vous faites payer votre application, il faut savoir que depuis fin 2013, 4% des applications sont payantes sur App Store et seulement 1% sur Google Play. Il faut également savoir que la moyenne de prix d’une application développée sur iOS,est d’environ $ 3,7 contre $ 2,8 pour Android.

Quand faut-il vendre son application ?

Lorsque l’on fait le tour des stores sur Apple, on remarque que l’application en tête est WhatsApp, et le reste se compose de jeux. Sous Android, c’est différent, on retrouve énormément d’utilitaires, la demande n’est pas la même.

Pour vendre une application, il faut s’assurer qu’un réel besoin existe, à défaut, il faut chercher ce besoin là où il se trouve : ça peut être une application de niche ou encore une appli vraiment novatrice.

Quel est l’avantage d’avoir une application payante ?

Avoir une application payante qui fonctionne vous fait vite classer dans les tops, vous êtes vite repéré, le revenu par utilisateur est élevé, vous devenez une alternative possible et viable à une application gratuite.

Attention, lorsque l’on fait payer une application, les utilisateurs sont plus exigeants quant à la performance et la qualité de celle-ci. Si vous ne faites pas une application qui mérite d’être payée, personne ne passera à la caisse.

New call-to-action

Opter pour des achats intégrés

L’achat intégré est une solution dont la notoriété va crescendo, grâce à son efficacité. En janvier 2012 par exemple, on comptait moins de 50% d’applications gratuites qui utilisaient les achats intégrés, mais aujourd’hui plus de 80% s’en servent.

Dans le contexte économique actuel, il est extrêmement logique et habituel d’avoir des achats intégrés dans une application, et pour les développeurs, c’est un modèle absolument viable.

Quel avantage y a-t-il à opter pour des achats intégrés ?

Les applications avec achat intégré sont à la base des app gratuites. L’utilisateur peut donc facilement les tester.

Cependant, en cas d’addiction, cette méthode génère une forte rentabilité. C’est le cas des jeux, où très souvent, pour aller plus loin dans un scénario, il faut généralement payer pour débloquer certains stades.

Quelles précautions faut-il prendre avec cette approche ?

Le fait d’intégrer des achats à tous les niveaux de l’application peut donner au mobinaute le sentiment que le jeu ne lui appartient pas. Il faut donc éviter de trop le frustrer. Il faut simplement se contenter de le stimuler juste assez pour qu’il fasse des achats quand il faut et où il le faut.

Miser sur les publicités

La moitié des applications en production, qu’elles soient gratuites ou payantes, utilisent la publicité comme moyen de monétisation.

Quel avantage y a-t-il à opter pour des publicités ?

C’est une approche marketing simple, facile à mettre en place et qui consiste tout simplement à s’inscrire sur un site.

Elle est évolutive, c’est-à-dire que même après avoir commencé à monétiser une application par la publicité, il est possible de choisir d’autres modèles de rémunération publicitaire pour la même application.

Quel est l’inconvénient des publicités ?

Le fait d’ajouter beaucoup d’autres éléments à votre application la soumet à beaucoup de bugs potentiels. Vous pouvez également vous retrouver avec différentes choses indésirables sur votre application comme des formats poubelles, des publicités pour des sites peu recommandables, etc.

Autre inconvénient : le gain. Contrairement à une application payante où on a un revenu par utilisateur relativement élevé, une application gratuite monétisée par les publicités ne génère en moyenne que 0,004 centime d’euro par jour et par mobinaute.

C’est donc une alternative viable, mais qui cependant demande une audience élevée pour pouvoir réaliser des revenus conséquents.

Comment choisir son modèle de monétisation ?

Le mieux est de réfléchir au modèle rémunération bien avant que l’application ne soit créée. Le modèle de rémunération doit être construit au même moment que la programmation de l’application, car si vous ne mettez pas l’achat intégré au bon endroit dans l’application ou si vous n’utilisez pas les bons triggers (en savoir plus ici), alors votre stratégie ne fonctionnera pas.

Autre point à considérer, c’est la catégorie de l’application. Les jeux ne sont pas monétisés comme des utilitaires :

  • Pour les jeux, on utilise en général les achats intégrés.
  • Pour les utilitaires, on aura plutôt tendance à les faire payer, surtout s’ils apportent vraiment un vrai plus, voire s’ils se montrent indispensables.

Avant de procéder à la création d’une application mobile, il faut toujours se mettre à la place des utilisateurs et se demander :

  • Si l’application vaut la peine d’être payée.
  • Si elle vaut la peine d’être essayée.
  • Si elle vaut la peine d’être rentabilisée après par un achat intégré.

Il faut cependant retenir qu’il est tout à fait possible d’utiliser plusieurs modèles de rémunération pour une seule application.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer à la page suivante :

Besoin de nos services ?