En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Application mobile : pourquoi et comment en créer une ?

Application mobile : pourquoi et comment en créer une ?

Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir développer une application mobile et ne pas vous contenter d’un site internet ?

La réponse à cette question est lourde de sens. C’est elle qui va conditionner le développement de votre projet. Concrètement, c’est elle qui va déterminer votre cible, les places de marché porteuses ainsi que les particularités techniques de votre outil… Oui, une application est avant tout un outil, et ce, quelle que soit sa fonction ! Il est au service d’une marque ou d’une entreprise et permet d’élargir son auditoire et la façon de communiquer avec ce dernier.

Toutefois, avoir une idée originale est intéressant, savoir la mettre en pratique l’est encore plus. Après l’idée vient la question de savoir comment développer cette application mobile.

Petit tour dans l’univers des appli, depuis leur conception jusqu’à leur mise en ligne.

Créer son application mobile pour smartphone

Quels sont vos objectifs ?

Avant même de contacter quelque prestataire ou spécialiste que ce soit, définissez précisément le rôle que vous souhaitez pour votre application. S’agira-t-il d’un simple support vitrine, d’une version plus légère de votre site web ou d’une solution unique possédant des caractéristiques particulières ?

Selon cette réflexion, une stratégie et une approche de développement se dessineront peu à peu.

Posez-vous également la question de votre public. Qui sont les mobinautes susceptibles d’utiliser mon produit ? Quel est leur âge, quel est leur comportement ? Qu’attendent-ils d’une application mobile ? Sont-ils prêts à payer pour utiliser mes services ?

Là encore, les réponses qui en découleront vous aideront à cerner davantage la stratégie à déployer.

La question du budget est également importante. Il faut avoir à l’esprit qu’un tel produit peut s’avérer très cher selon les fonctionnalités dont vous souhaitez le doter. Les solutions uniques sont les plus onéreuses. Elles demandent la mise en place de fonctionnalités complexes qui s’avèrent très chronophages du point de vue du développement.

Cette étape préalable est très importante. C’est elle qui va donner corps à votre cahier des charges et qui va définir votre stratégie de conception et de positionnement sur le marché.

Qui sont vos futurs clients ?

Là encore, une question qui a toute son importance. Quels types de smartphones possèdent vos clients ? Quel OS (système d’exploitation) est installé sur leur appareil, à partir de quelle version pourront-ils l’utiliser ?

Ainsi surgit la question du développement natif. Il faut savoir qu’on ne travaille pas de la même façon selon qu’on développe une application pour un smartphone équipé d’Android ou pour iOS (iPhone). Chaque système représente un pourcentage du public susceptible d’être intéressé par votre solution, et chaque système possède ses caractéristiques.

Les mobinautes

Le comportement des utilisateurs mobiles diffère selon qu’ils utilisent un OS plutôt qu’un autre. Les utilisateurs Android acceptent plus facilement la présence de publicités pour ne pas avoir à payer le service. Les versions freemium sont plus courantes sous cet OS. En revanche, n’hésitez pas à faire payer des options complémentaires de votre produit.

Pour les utilisateurs Apple, le prix de l’application n’est pas un frein s’ils l’estiment utile et sans publicité… En revanche, le critère d’utilité est très important pour eux.

Le langage

Sous Android, le Java et le Kotlin sont utilisés, contre le Swift et Objective-C pour Apple.

Commencez tout d’abord par choisir l’une des deux plateformes, afin de réaliser un prototype. Il est toutefois possible de développer des fonctionnalités pour les deux OS avec un langage commun : c’est ce qu’on appelle le développement hybride.

Autant de problématiques qui demandent de bien définir son cœur de cible. Une étude de marché approfondie vous éclairera quant au système le plus porteur pour votre application. Cependant, vous pourrez toujours déployer votre outil sur un OS et en venir progressivement à développer une offre adaptée à l’autre. Procédez étape par étape, c’est la façon la plus sûre d’avancer sur ce type de projet.

Pensez à votre image

Une fois votre problématique bien cernée, vous pourrez vous rapprocher de professionnels pour étudier le développement de votre solution. Plus vous serez précis, plus le travail en aval le sera.

Dès lors, une équipe spécialisée prendra le relais de la réflexion pour mettre en parallèle votre problématique et les contraintes techniques qu’elle sous-entend. Le graphisme, l’ergonomie et le design tiendront une place importante dans la mesure où ils conditionnent énormément l’UX (eXpérience Utilisateur).

De nombreuses entreprises sont rapidement reconnaissables par leurs clients grâce à un visuel. Si c’est votre cas, veillez à prolonger cette image de façon cohérente. Néanmoins, ne vous contentez pas de servir une version plus légère de votre site. Apportez une vraie valeur ajoutée à votre image et transmettez-la au travers de ce support. Proposez par exemple des fonctions que votre site ne possède pas… N’hésitez pas à innover tout en gardant des codes servant de repères aux utilisateurs qui vous connaissent déjà. Réassurance et nouveauté, les deux clés pour capter l’attention du public.

Une fois cette importance bien comprise, elle conditionnera une bonne partie du travail.

Le développement et les tests

Ce dernier va dépendre directement de la complexité de votre application. Plus elle sera étoffée, plus cela prendra de temps pour la mise en place. Au-delà de la programmation, il y a la phase de test. Elle est primordiale pour s’assurer de la logique et de l’efficacité du travail effectué.

Cependant, selon l’OS sur lequel vous souhaitez être visible, cette étape comporte des particularités. On utilise un émulateur pour tester un produit Android et un simulateur pour un produit Apple. Concrètement, on reproduit l’environnement (le smartphone et son OS) sur lequel l’application fonctionnera. Ces tests sont décisifs en matière de compatibilité et de fluidité de fonctionnement.

Cet aspect de la création est à confier à des professionnels dont c’est la spécialité. Les facteurs susceptibles de modifier le bon fonctionnement sont si nombreux qu’il est impossible à un non-expert d’y voir clair !

Une fois la première mouture terminée, il est l’heure de la faire tester au public !

Pour ce faire, la stratégie du Bêta testing est très intéressante. Elle permet de solliciter des utilisateurs mobiles et de leur proposer votre application gratuitement en intégrant un programme de test. D’une part, les utilisateurs adorent être consultés et se sentent privilégiés, et d’autre part cela permet d’obtenir un retour utilisateur.

Or, rien n’est plus précieux que ce type d’information. Elles permettent d’affiner le produit final et de créer un outil utile aux yeux des mobinautes. Votre but principal est de répondre à un besoin ou une attente, voire de les créer ! Quoi de plus précieux que l’avis d’utilisateurs pour y arriver ?

A la conquête du marché !

C’est à ce moment que vous reprendrez la main sur le projet. Il va vous falloir faire connaître votre application mobile et faire en sorte qu’elle soit partagée au maximum.

A moins de s’appeler Facebook ou Google, il n’est pas simple d’exister au milieu des géants.

Profitez de votre site internet pour annoncer cette création et invitez vos clients à la partager. La stratégie  »freemium » fonctionne très bien pour attirer le public et lui faire sentir qu’il fait partie des quelques élus choisis. Cette implication dans le processus de démocratisation est très porteuse.

Au même titre que de nombreux produits, vous pourrez également déployer une stratégie marketing classique. Cependant, rendre un produit viral ou indispensable fonctionne très bien dans l’univers mobile.

Il ne faut pas oublier que les mobinautes sont très volatils. Ils peuvent télécharger une application et ne l’utiliser qu’une fois si elle ne les intéresse pas. Sachez capter l’attention, mais également proposer des solutions innovantes et susceptibles de les rendre accros !

En résumé

Le smartphone a représenté un vrai changement dans la relation de l’entreprise au client. Dorénavant, par le biais de l’application mobile, il est possible de rester en contact permanent avec ses clients ou ses utilisateurs mobiles.

C’est pourquoi la création de votre application doit répondre aux critères édictés par ce marché. Il ne suffit pas d’avoir une idée brillante, il faut qu’elle s’inscrive dans une démarche bien définie pour prendre corps. Pour ce faire, il est bon de s’entourer d’une équipe compétente et ayant fait ses preuves dans le domaine. Les utilisateurs de smartphones ont une façon de consommer propre à ce support. C’est pourquoi il est nécessaire d’en maîtriser tous les aspects pour les séduire.

Tant le design que l’ergonomie impacteront l’UX et permettront à votre application mobile d’être partagée et populaire. Les solutions mobiles représentent aujourd’hui un nombre d’utilisateurs énorme et donc un potentiel tout aussi conséquent. Néanmoins, ça n’est qu’en exploitant les codes de la communication mobile que le succès sera au rendez-vous.

La ligne directrice du travail sur votre application mobile doit rester l’utilisateur. C’est lui qui fera le succès de votre création et qui lui permettra de devenir populaire. Peu importe sur quel support mobile vous serez présent (iPhone ou Android), gardez à l’esprit que votre idée ne vaut la peine d’être développée que si elle apporte une solution ou une réponse aux mobinautes.

Maintenant que vous y voyez plus clair, vous devez savoir si votre idée peut s’avérer porteuse ou non. Si c’est le cas, n’hésitez plus et foncez !

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer à la page suivante :

Besoin de nos services ?