En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Créer une application mobile iOS et Android : quelles différences ?

Créer une application mobile iOS et Android : quelles différences ?

L’idée est là, vous souhaitez développer votre application mobile. Comment vous y prendre concrètement, pour exister dans le monde virtuel ? Commencez tout d’abord par choisir l’une des deux plateformes, afin de réaliser un prototype. Si vous optez pour un développement en natif qui est aujourd’hui la solution la plus adaptée pour bâtir des applications mobiles de grande qualité (meilleure expérience utilisateur, maintenance plus aisée…), alors il conviendra d’additionner les deux budgets, car il sera nécessaire de développer les applications dans deux langages informatiques différents.

De plus, vous observez aisément que les écrans n’ont pas les mêmes dimensions. En approfondissant la question, il apparaît que de nombreuses caractéristiques diffèrent. L’utilisateur n’y verra que du feu, car le résultat sera quasiment le même pour lui.

Comment choisir, dans un premier temps, entre les deux systèmes d’exploitation iOS (pour iPhone) et Android (pour quasiment tous les autres mobiles) ? Nous vous offrons quelques pistes de réflexion. Il convient de bien analyser vos besoins. Quelle plateforme êtes-vous susceptible de choisir, sachant que vous aurez besoin d’en discuter avec les interlocuteurs de votre agence digitale ?

Développement d'applications iPhone et Android : le choix

Vue d’ensemble

Le cahier des charges que vous proposerez à votre équipe pour réaliser la partie fonctionnelle devra prendre en compte les nouvelles habitudes de navigation des internautes.

Pour surfer sur internet, on constate que les habitudes ont changé. Les gens passent en moyenne plus de temps de navigation devant l’écran de leur mobile que devant celui de l’ordinateur ou d’une tablette de type iPad.

Les utilisateurs d’Android sont plus nombreux en France, mais ils convertissent moins facilement leur navigation en achat. Difficile de faire l’impasse sur l’une ou l’autre plateforme. La conception ne sera pas la même. À quoi tiennent ces différences techniques ? À quelles catégories d’utilisateurs correspondent les plateformes ?

D’autre part, vous veillerez à la manière de publier votre application. De façon générale, on considère qu’il est plus simple et rapide de publier sur Google Play que sur l’AppStore d’Apple. Dans les deux cas, il faut ouvrir un compte développeur payant, mais son prix est dérisoire comparé aux prix global de l’application.

L’idéal reste bien entendu de développer les deux applications et de les publier dans tous les stores. Cette solution est particulièrement onéreuse, sachant que le processus de création ne s’arrête pas au moment de la mise sur le marché. Il faudra ensuite consulter et analyser les données recueillies, pour faire évoluer son projet. Prévoyez aussi des mises à jour, liées à un recadrage ou à des bugs. Sans aucun doute, l’imprévu est au programme !

Plateforme pour Android

Allez-vous choisir le développement de votre application mobile via une plateforme Android ? Nous vous conseillons de fonder votre choix avant tout sur l’analyse de votre cible.

Pour qui ?

L’étude de marché peut être menée grâce à un travail de veille concurrentielle. Comment s’y prennent vos concurrents qui réussissent ? Quels sont les devices (supports) favoris de vos mobinautes actuels et futurs. Vous pouvez avoir recours à des sondages ou organiser des campagnes publicitaires destinées à récolter des données précieuses. Elles vous permettront d’identifier la source de votre trafic. Vous observerez certainement que les utilisateurs sont plus jeunes, féminins, de classe moyenne.

Partie technique

Le langage de programmation utilisé est Java ou Kotlin. Le travail doit être organisé avec rigueur, car il existe des règles de classification (dossier, fichier et ressource).

Le design est conçu au moyen de fichiers XML, directement déployables. L’avantage de l’interface graphique Android réside dans sa portabilité. Les animations graphiques fonctionnent avec tous les navigateurs récents.

Prototype de l’application mobile

Le développeur teste la version originale avec un émulateur. Il est plus lent que le simulateur utilisé par l’autre système d’exploitation, mais il va reproduire l’environnement Hardware (le processeur et le lecteur de disque). Au final, le test sera plus proche de l’expérience réelle de l’utilisateur. Il pourra détecter davantage de failles.

Plateforme pour iPhone

Pour qui ?

Quel est le profil de l’utilisateur d’iPhone ? L’analyse de données est de plus en plus performante et raisonnée. On obtient ainsi un portrait standard qui permet d’optimiser le taux de conversion. Il s’agit plutôt d’un homme adulte qui convertit, davantage que la moyenne, ses clics en achats réels.

Partie technique

Il faut un Mac pour assurer le développement d’une application sur la plateforme IOS. Le langage de programmation est Objective-C ou Swift. Pour cette raison (entre autres, notamment les règles et patterns imposés par Apple, moins libres que Android et nécessitant une plus grande précision), le développement d’application mobile sur cette plateforme présente une facture un peu plus élevée que son alternative.

L’organisation du travail est plus souple que pour Android, car il est possible de créer des dossiers et des fichiers où l’on souhaite, avant de les hiérarchiser. Le développeur doit en revanche suivre une nomenclature stricte en ce qui concerne les résolutions des icônes. Le développement est en effet conditionné par la taille de l’écran.

Notez que le bouton « retour » n’est pas installé par défaut sur iPhone, alors qu’il l’est pour son concurrent.

L’interface graphique est conçue pour un développement avec des fichiers XIB, qu’il n’est pas possible de déployer immédiatement. Ils devront préalablement être convertis en fichiers NIB via Xcode.

Prototype de l’application mobile iOS

La phase de test a lieu au moyen d’un simulateur. Il est très rapide, car il ne reproduit ni l’environnement Hardware ni les contraintes de mémoire. Il ne teste ainsi pas l’application en conditions réelles. En effet, il se contente d’imiter l’environnement Software.

Il est aisé de constater que l’on ne peut pas faire tout ce que l’on veut sans prendre en compte les données techniques. Il convient donc de présenter son projet à un développeur pour en étudier la faisabilité. Il doit travailler en collaboration avec d’autres professionnels, car son travail fait partie d’un plan marketing.

L’importance du marketing

 Assurez-vous que l’équipe qui développera votre application mobile pour iPhone comporte un designer créatif qui saura optimiser les nombreuses possibilités offertes en matière de fonctionnalités et d’animations. Elles sont particulièrement élaborées, à la fois originales et élégantes. Une réflexion s’impose, pour innover sans décevoir.

Les animations Android étaient moins souples et originales, mais le potentiel graphique a nettement évolué depuis la version Lollipop.

Il existe toutefois une tendance paradoxale observée notamment depuis iOS7, à savoir le développement d’un design épuré et plat, sans effets de profondeur. Ce classicisme formel arrive peut-être à une époque où les utilisateurs sont saturés de nouveautés. De cette façon, toute surcharge cognitive est évitée. Les utilisateurs d’iPad y sont également habitués depuis quelque temps.

Enfin, la création de ce type d’application pour mobiles vous en coûtera un peu plus cher, dans la mesure où les développeurs travaillant dans cet environnement sont plus rares.

En conclusion, quelle que soit la plateforme choisie pour le développement des applications mobiles, la stratégie de communication doit être pensée en amont, dès le moment de la conception. En effet, il faut entamer une campagne de marketing digital avant la mise sur le marché de l’application.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer à la page suivante :

Besoin de nos services ?