En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Application mobile iPhone : comment s’organise le travail au sein d’un groupe ?

Application mobile iPhone : comment s’organise le travail au sein d’un groupe ?

Dans le développement d’applications mobiles, il existe une expression très connue des développeurs : pisser du code. Cette expression familière désigne le fait d’écrire des codes à la volée, sans faire attention à la syntaxe, et d’intégrer des noms de variables et de fonctions qui ne veulent rien dire du tout.

En conséquence, lorsque l’on reprend le travail plusieurs mois après, le code est incompréhensible et il est extrêmement difficile de rajouter de nouvelles fonctionnalités dans l’application mobile (qu’elle soit d’Android ou iPhone).

De ce fait, une certaine organisation et un travail d’ensemble doivent régner au sein d’un groupe de développement afin de faciliter la maintenance ou la stabilité d’une app tout au long d’un projet.

Ce travail d’ensemble est la base d’un bon développement d’app Apple.

Développeur d’application mobile iPhone : qui fait quoi ?

Au sein d’un groupe de développeurs iPhone, la répartition des tâches est faite en fonction du profil ou du niveau d’expérience des membres qui la composent.

Pour mieux apprendre le développement mobile made in Apple, les membres ayant le même niveau de qualification travaillent sous la supervision d’un développeur plus expérimenté.

Celui-ci organise le travail, répartit les tâches, met en œuvre des dispositifs permettant de faciliter l’intégration de nouveaux membres et s’assure que les connaissances acquises au sein de son groupe de travail sont soigneusement conservées.

Il veille donc à ce que chaque application iPhone conçue par son groupe soit ouverte à d’éventuelles extensions, c’est-à-dire capable d’accueillir de nouvelles fonctionnalités sans mettre en danger l’existant.

Développeur iPhone : tout savoir sur l’organisation du travail

Un espace de travail qui facilite la communication

En règle générale, le groupe partage un même espace de travail dans le but de fluidifier la communication orale et de renforcer la cohésion entre les différents membres.

Personne n’a le dos tourné, ce qui permet de solliciter facilement ses collègues pour une éventuelle assistance. De plus, s’approprier un espace de travail partagé permet également à chaque membre d’être à tout moment au courant des activités des autres et d’intervenir à chaque nouveau problème.

La technique du pair-programming

Le pair-programming est une technique qui consiste à stimuler le travail en équipe et à optimiser les relectures de code.

Comment ça se passe ?

Au cours des séances de pair-programming, les développeurs travaillent par paire. Chaque paire est constituée d’un :

1 – Conducteur

Il est aux commandes du clavier et de la souris et son rôle consiste à s’occuper principalement de :

  • La syntaxe du code.
  • La compilation et le rejet des tests.

2 – Navigateur

Son rôle est de s’occuper principalement de :

  • Ce que le code doit faire.
  • La conception et la relecture du code.

C’est d’un échange mutuel entre les deux équipiers qu’émerge en général la solution à un problème donné. Il faut toutefois noter que le temps de travail qui couvre le développement des applications est également composé de périodes de travail individuel.

Le développeur iPhone et le Daily-Stand-Up-Meeting

Si l’iPad a un excellent retour d’expérience autour de diverses solutions et de diverses problématiques, c’est bien parce que les développeurs iPhone se servent de chaque retour d’expérience pour développer ce qu’on appelle communément les bonnes pratiques de travail.

Le Daily-stand-up-Meeting est l’une de ces bonnes pratiques dont le but est de permettre aux équipes de mieux conduire leurs projets et de rester réactif.

En quoi consiste-t-elle ?

Elle consiste tout simplement à réunir tous les membres d’un groupe de travail chaque matin, à une heure fixe, afin de mener une réunion SMART qui permettra à chacun de synchroniser son travail et de le réorganiser en fonction des contraintes.

A tour de rôle, chaque membre va donc présenter l’évolution de son travail tout en identifiant les obstacles auxquels il est confronté, puis indiquer au groupe présent ce qu’il entend faire tout au long de la journée qui commence.

L’une des particularités de cette dynamique est que les informations recueillies au cours de cette séance ne sont pas destinées au chef de projet, mais à tous les membres d’un groupe de travail.

Pour développer, il faut aussi être capable de travailler à distance

Il arrive très souvent qu’une entreprise en vienne à réunir des membres ne résidant ni dans la même ville, ni parfois dans le même pays, ni sur le même continent pour la réalisation d’un projet de développement d’applications mobiles.

Pour devenir un excellent développeur d’application mobile (que ce soit pour iPad, Mac ou téléphone Android) il faut également avoir une bonne maîtrise de la gestion virtuelle des projets.

Il existe pour cela un certain nombre d’outils et de techniques capables d’assurer une meilleure synergie dans un groupe de travail.

Par exemple, à la fin de chaque journée, chaque membre du groupe doit envoyer un email ou un récapitulatif de tout ce qu’il a fait en journée pour tenir les autres informés de ce qu’il lui reste à faire.

Comment être et rester motivé ?

Être développeur vous expose déjà à un énorme travail d’analyse et de réflexion. Au cours de la journée, vous devez donc filtrer vos informations avec soins.

Le principe est le même que celui de votre ordinateur : limitez l’information afin de dégager de l’espace pour vous, pour vos projets et pour vos objectifs.

La plupart des entreprises ou des startups qui désirent embaucher un développeur d’applications iPhone, recherchent tout simplement la valeur ajoutée qu’on peut leur apporter. Si vous songez à postuler en tant que développeur Apple ou Android, ayez une approche centrée sur la typologie de votre candidature et évitez de noyer votre CV avec des détails.

Indiquez tout simplement vos points forts, par exemple :

  • Parfaite maîtrise de la programmation orientée objet.
  • Maîtrise des UX poussées à partir d’animation.
  • Excellente maîtrise de la gestion et de la synchronisation des données via CoreData.
  • Etc.

Pour savoir comment devenir développeur sous Apple, cliquez ici.

Besoin de nos services ?