En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux.
  • Accueil
  • Développeur iOS, caractéristiques d’un métier bien particulier

Développeur iOS, caractéristiques d’un métier bien particulier

Conçu par Apple pour l’iPhone, l’iPod touch et l’iPad, l’iOS est le système d’exploitation qui domine le marché digital dans l’Hexagone. Les terminaux iOS y occupent 56 % de parts de marché (contre 32 % pour Android).

Vous êtes une entreprise voulant mettre en œuvre un projet digital et êtes à la recherche d’un développeur mobile spécialiste du codage sous iOS ? Vous souhaitez devenir développeur d’application Apple et désirez savoir quelle ville française propose le plus d’offres d’emploi en CDI dans le secteur informatique ?

Autant de questions que nous allons aborder dans cette page.

Etre développeur iOS

Autour du codage sous iOS

Avec l’essor du commerce mobile, aussi appelé m-commerce, en France, entreprises, éditeurs et codeurs d’application nomade voient dans cet outil un allié incontournable pour booster la notoriété de leurs marques, de leurs revenus et de leurs ventes.

En raison de l’importance du nombre d’utilisateurs de produits Apple sur le territoire français, les codeurs ayant des compétences pour cet OS sont particulièrement recherchés par les entreprises et recruteurs, tout particulièrement à Paris. L’agglomération de Paris figurant parmi les villes françaises comptant le plus d’offres d’emploi dans le secteur informatique.

À noter que, grâce à une explosion de 70 % des téléchargements sur App Store, les codeurs iOS ont, selon Apple, encaissé 20 milliards de dollars en 2016.

Comment devenir développeur iOS ?

Pour devenir développeur d’application iOS, l’apprenant doit idéalement posséder des connaissances en informatique, ainsi qu’une pratique de la programmation (PHP, JS, C, java, etc.).

Côté équipements, le développeur doit avoir entre autres à sa disposition : un Mac (uniquement), le terminal adéquat (iPhone et/ou iPad), ainsi qu’une bonne connexion internet.

Compétences à maîtriser

Le codeur spécialiste de l’OS d’Apple est appelé à créer des applications iPhone et iPad grâce à la maîtrise des compétences suivantes :

  • Le langage Swift, qui ne permet la création d’applications uniquement que pour les appareils iOS 7 ou supérieur.
  • Objective-C, ancêtre du Swift, langage de programmation orienté objet réflexif.
  • Xcode, qui est un environnement de développement iOS conçu par Apple. Il permet de coder en C, C++, Objective-C, Java, AppleScript, Python, Ruby, Rez et Swift.
  • Le simulateur iOS, qui fait partie intégrante du Xcode. Quoique ne pouvant remplacer de vrais appareils iPhone, iPod touch et iPad, il permet néanmoins de simuler le fonctionnement de ces périphériques, et de tester rapidement les applications développées.

Pour réussir à développer des applications pouvant satisfaire les attentes des utilisateurs, tout chef de projet digital doit adopter une méthode (Agile, Lean, etc.) à même d’assurer à son équipe efficacité, rapidité et performance tout au long du processus de développement. Chaque développeur a donc tout intérêt à maîtriser la méthode de gestion de projets adoptée par son équipe.

Autres démarches incontournables

Télécharger gratuitement l’Apple iPhone SDK sur le site d’Apple (après s’y être inscrit) donne au développeur accès à un ensemble d’outils, dont une machine virtuelle complète, permettant de tester les applications en cours de développement.

S’inscrire au programme de développement (iPhone Developer Program) qui est payant (99 € par an) est par la suite requis pour pouvoir vendre des applications sur App Store.

Quid de la rémunération ?

Vous vous demandez combien gagne un développeur iOS ? Par rapport au développeur Android, celui iOS reçoit généralement une meilleure rémunération.

Selon une étude menée par le cabinet Robert Half, un développeur débutant gagne en moyenne à partir de 45 000 € par an, et jusqu’à 65 000 € par an s’il est doté de plusieurs années d’expérience. Ces profils seraient très recherchés, principalement en CDI.

S’il propose ses services en tant que Freelance, un développeur iOS peut toucher jusqu’à 900 € la journée.

Avantages et inconvénients de l’OS d’Apple

Dérivé du système Mac OS X, l’iOS est le système d’exploitation (OS) actuellement le plus ergonomique de l’univers digital, même si Android tend à s’en approcher.

L’OS d’Apple offre une interface très intuitive, avec une navigation extrêmement fluide et agréable. Les applications développées sous iOS privilégient l‘expérience utilisateur (UX).

Le principal inconvénient de cet OS ? Il est dédié exclusivement aux périphériques Apple, toujours plus onéreux que leurs équivalents Android vendus sur le marché.

En outre, installer des applications tierces sur son iPhone est impossible, à moins de le jailbreaker.

Caractéristiques des utilisateurs iOS

Comparés à ceux d’Android, les utilisateurs de smartphones et tablettes Apple se servent beaucoup plus de leurs devices pour acheter des produits et services sur le Web. Ainsi, ils seront beaucoup plus enclins à payer pour les applications qu’ils utilisent.

Par ailleurs, concernant les achats via des applications de shopping, le panier moyen par mois d’un mobinaute sous iOS (18,40 dollars) est 2,5 fois plus élevé que celui d’un utilisateur Android (7,28 dollars).

C’est ce que révèle le rapport publié par AppsFlyer, société spécialisée dans l’attribution mobile et du marketing analytique pour applications nomades.

Notons que les Français ont dépensé, durant le premier trimestre 2016, 15 millions de dollars (soit 13,5 millions d’euros) dans le cadre d’achats in-app.

Le métier de codeur d’applications mobiles

Parce que consultables à volonté, les logiciels applicatifs sont aujourd’hui devenus des outils indispensables à l’essor de toutes les entreprises désireuses de séduire et de rester en contact permanent avec leur clientèle et avec les mobinautes.

Proposer des offres digitales sur mesure constitue de ce fait l’essentiel du métier du développeur d’applis. Ce dernier doit pouvoir cerner les attentes de ses clients et répondre à leurs besoins, tout en offrant aux utilisateurs finaux, c’est-à-dire aux mobinautes, un produit à la fois utile pour eux, esthétique, intuitif, agréable à utiliser, voire ludique.

Les différents prestataires œuvrant dans le secteur

Nombreuses sont les agences, entreprises et freelances à proposer des offres de prestation de développement d’applications mobiles sous Android et iOS. Les offres de services et d’emploi étant les plus nombreuses à Paris, lieu de recrutement privilégié des développeurs d’applications nomades.

Le professionnel du digital spécialisé dans le développement d’applications peut arborer l’un des statuts suivants :

  • Salarié en CDI au sein d’une entreprise du secteur numérique.
  • Développeur indépendant (Freelance), qui travaille le plus souvent avec des agences digitales, au sein d’une équipe dirigée par un chef de projet.
  • Agence mobile, composée de plusieurs experts en stratégie, conception, développement et marketing digital, et dont le cœur de métier est axé sur le monde applicatif. Cette structure crée des applications natives, qui peuvent fonctionner sans connexion internet.
  • Agence web, qui crée des sites internet dits « responsive », ce qui signifie que leur mode d’affichage s’adapte automatiquement à pratiquement tous les types d’écrans (ordinateur, tablette, smartphone). L’application web ou Webapp ainsi créée, si elle ressemble aux applications mobiles classiques, ne peut par contre pas fonctionner sans accès à internet.

Vous consultez en ce moment les offres d’emploi, à la recherche d’un poste de codeur d’applications en CDI ? Sachez que Paris figure parmi les villes qui recrutent le plus.

De l’importance de demeurer compétent

Pour rester compétents et conserver leur employabilité dans un secteur en perpétuelle mutation, les développeurs d’applications ont l’obligation de réaliser régulièrement :

  • Une veille technologique (technique d’acquisition, de stockage et d’analyse d’informations dans une branche donnée).
  • Des formations de mise à jour de leurs connaissances.

Le monde du digital évoluant très rapidement, le développeur digital peut en effet facilement se retrouver « has been ».

Les mesures citées plus haut lui permettent de pouvoir être toujours à même de proposer des offres de prestations dans l’air du temps, en adéquation avec les attentes des clients et les besoins des utilisateurs.

Et vu de l’importance de la place qu’occupe de plus en plus le mobile dans la vie des Français, c’est d’autant plus vrai. La société Mobile Marketing Association (MMA) affirme en effet que : « A la fois outil de communication et média, le mobile est désormais plus utilisé que l’ordinateur et commence même à faire de l’ombre au téléviseur chez les jeunes ».

Le m-commerce a le vent en poupe

Ce mode de transaction s’installe inexorablement dans les mœurs en France. Plus du quart (26,5 %) des transactions digitales se faisant aujourd’hui via un smartphone ou une tablette.

Ce marché évolue rapidement, avec des pics à l’approche de fêtes, notamment à Noël, et durant les périodes de soldes.

Les transactions sur smartphones sont favorisées par :

  • La proximité permanente de ce périphérique pour l’utilisateur.
  • Une tendance des Français, en forte progression, à effectuer des emplettes en ligne.
  • Une forte croissance des ventes en ligne, ainsi que le large choix des produits proposés.
  • Des appareils nomades toujours plus ergonomiques et « intelligents », dotés d’écrans de plus en plus grands.
  • Une possibilité de faire des achats dans un plus grand nombre de situations.
  • L’essor des achats en points de vente (le mobile-to-store et le mobile-in-store).
  • La mutation du smartphone en terminal de paiement.

À ce propos, on notera tout particulièrement l’apparition de technologies de paiement telles que le « paiement sans contact », de plus en plus prisé, ou encore Apple Pay qui offre aux consommateurs un mode de paiement sécurisé pour leurs achats dans les applications, sur le Web, sur iPhone, iPad ou Mac.

À tout ceci s’ajoutent les efforts des marchands et des développeurs d’applications mobiles à proposer des applications toujours plus attractives, simplifiant un maximum les paiements en ligne.

En tout les cas, le m-commerce est en train de bouleverser les habitudes d’achats de biens et de services, et s’impose comme le nouvel eldorado des enseignes qui souhaitent se développer et booster leurs ventes.

Besoin de nos services ?